histoiredelafrique


Aller au contenu

Menu principal:


Regne de Radama II

Madagascar

On appelle sur le trône son fils Rakotosehenondradama devenu Radama II (né en 1829 et officiellement le fils de Radama I bien que ce dernier soit mort neuf mois avant sa naissance). Les Français retrouvent vite leur place au palais royal. En Septembre1862, le Roy signe un traité de commerce avec la France avec Joseph François Lambert (1824-1873), cet aventurier qui avait tenté de renverser sa mère afin de le mettre sur le trône plus rapidement. En échange d'avantages économiques certains, Radama entreprend de forte réformes, abolit la peine de mort en dépit des objections des Andrianas (nobles) du Parti Hovas, les corvées comme le fanompoana (travaux obligatoires pour l'état non rémunéré), interdit le duel et autorise le culte des autres religions .

Titre Duc D'Imerina, Lambert fonde la compagnie de Madagascar et se réserve l'exploitation unique des minerais et richesses naturelles de l'île. Le parti Hovas est furieux de ce sacrilège. Le souverain vend le royaume aux français. Pis l'homosexualité du souverain mérina n'est pas non plus à leur goût (adolescent, on lui prêtait déjà une aventure avec Jean Laborde). Les vieux aristocrates conservateurs de la cour avaient encore en mémoire ses débauches avec des jeunes gens où l'alcool et les injures faîtes à Ranavalona faisaient bon ménage.

L'assassinat du Roy le 11 Mai 1863 (étranglé avec un fil de soie par le parti Hovas) met fin à un régime anarchique ; on prétendit que le souverain réussit à s'échapper et aurait vécu en exil jusqu'à sa mort à 77 ans, certains revendiquèrent sa survivance et fomentèrent des révoltes. Les comploteurs projettent sur le trône la Reine Rasoherina (1814-1868) son épouse (et cousine) dont il n'éprouvait d'ailleurs aucune attirance.
Lambert restera encore deux ans dans l'île mais ses adversaires seront se rappeler à lui. Fuyant aux Comores, on le retrouve Régent du Royaume de Moheli de 1868 à 1871.

Radama II fut enterré à la sauvette sur la colline d'Ilafy et son nom rayé de la liste officielle des souverains mérinas

ACCUEIL | Ouganda | Côte d'Ivoire | Ethiopie | Rwanda | Burundi | Madagascar | Ghana | Bénin | Angola | Tanzanie (Zanzibar) | Centrafrique | Afrique du Sud | Lesotho | Libye | Swaziland | Egypte | Tunisie | CAMEROUN | Kenya | Mali | Maroc | Plan du site


Ce site ne soutient aucun mouvement politique quelque soit sa nature et n'a qu'un but historique, merci de votre compréhension | draken291@hotmail.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu